You are here
Home > Economie > Doing Business 2018 : Le Sénégal gagne 7 places

Doing Business 2018 : Le Sénégal gagne 7 places

Le rapport Doing Business 2018, publié ce mardi 31 octobre par la Banque mondiale, classe le Sénégal à la 140e place sur 190 économies. Classé à la 147 e place en 2017, le Sénégal gagne ainsi 7 places. Des résultats qui réjouissent Amadou Ba, ministre de l’Économie, des Finances et du Plan. « L’évolution de la position du Sénégal dans le classement de Doing Business ces derniers années, s’est confirmée encore cette année. Notre pays enregistre un bond en avant de 7 places, par rapport à notre classement de l’année dernière. Mieux encore, en matière de réforme, le Sénégal fait partie des 4 meilleurs d’Afrique », a déclaré le ministre de l’Économie du Sénégal qui présidait la cérémonie de lancement du rapport.

« Cette performance atteste de la volonté politique du Président de la République, Macky Sall, à améliorer les conditions pour la réussite des affaires au Sénégal. Ces avances sont à saluer et à consolider. Le gouvernement ne ménagera aucun effort pour maintenir le rythme des progrès pour la facilitation des affaires dans notre pays », ajoute Amadou Bâ.

Selon le ministre, le bon classement du Sénégal dans le rapport Doing Business 2018 a été possible grâce à des reformes liées « à la baisse du coût de création des entreprises, de la réduction des mutations d’immeuble au profit des Pme, d’une diminution des émoluments des notaires à un prix forfaitaire de 500.000 FCFA pour le transfert de propriété d’un immeuble dont la valeur est inférieure à 40 millions de FCA, en plus de la réduction de moitié du salaire du conservateur. Cette baisse est aussi possible grâce à des mesures de réduction des coûts de raccordement à l’électricité et à l’amélioration de la fiabilité du réseau d’électricité, avec la baisse de la durée et de la fréquence des coupures de courant, de la baisse des délais de branchement à l’eau, de la réduction des délais de remboursement du crédits de Tva et enfin de la baisse des délais de règlement des différends commerciaux à un meilleur encadrement de la durée de jugement ».

Selon le ministre, « notre classement dans le Top 5 des meilleurs réformateurs africains intervient à un moment où le Sénégal est également dans le peloton de tête des pays du continent ayant les taux de croissance économique les plus forts. Nous attendons un taux de croissance de 6,8% pour cette année 2017, après deux années de croissance supérieur à 6% en 2015 et 2016. Nous projetons d’atteindre 7 % de croissance en 2018. A cette croissance projetée s’ajoute le renforcement de mesures sociales si importantes que l’année 2018 est qualifiée d’année sociale », se réjouit Amadou Ba, ministre de l’Économie, des Finances et du Plan.

 

Auteur: Mamadou Salif Dieng – Seneweb.com

Laisser un commentaire

Top