Categorized | Economie

PERSPECTIVES DE LA LONASE: La nouvelle direction veut marquer la rupture

PERSPECTIVES DE LA LONASE: La nouvelle direction veut marquer la rupture

Trempée ces dernières années dans une zone de turbulence avec des scandales politico-économiques, la Lonase veut redorer son blason. Sa nouvelle direction veut marquer une rupture dans sa gestion et ses relations avec les souscripteurs surtout au niveau des produits à grattage.

« Aujourd’hui, la nouvelle direction de la Lonase a décidé de marquer une rupture totale par rapport à ce qui se faisait avant ». Cette position est de M. Michel Preira, directeur du marketing et de l’action commerciale de la Lonase. Il répondait à une interpellation de la presse sur les difficultés généralement relevées par les souscripteurs qui se plaignent des lenteurs dans les paiements.

C’était avant-hier, mercredi 02 mars 2011, lors du lancement du nouveau produit à grattage de la Lonase dénommé Wutiko, dans le cadre de la 19ème Foire Internationale de Dakar (Fidak). M. Preira reconnaît que « c’est vrai que nous avons connu des zones d’ombre et de turbulence qui ont fait que chaque fois que quelqu’un gagne on lui donne une à deux semaines pour pouvoir être payé ». A l’en croire, « ce problème a été réglé parce qu’aujourd’hui, quand quelqu’un gagne, il se fait payer le lendemain, le temps de permettre à la direction d’établir un chèque ». Et de préciser : « Ce délai ne concerne que les lots égaux ou supérieurs à un million puisqu’il y a toute une procédure. Si non pour tous les autres lots le paiement se fait immédiatement ».

Malgré ces difficultés notées dans le passé, le directeur du marketing et de l’action commerciale de la Lonase estime que « le marché du grattage est un marché porteur parce que ça permet des régler les problèmes immédiats ». Pour M. Preira, « le Sénégalais est généralement confronté à des dépenses quotidiennes. Donc les instantanés représentent une solution à ces genres de situations parce qu’un 10, 50 ou 100 mille F Cfa permet tout de suite de subvenir à ces besoins-là. Donc c’est un marché porteur qui est fortement demandé et la preuve en ait qu’on est resté un an sans lancer un nouveau produit mais vous ne pouvez pas imaginer les sollicitations que nous avons enregistré».

Sur cette même dynamique, il a souligné que « le lancement des produits peut aider à résoudre les problèmes de la Lonase parce que ça a toujours été la politique de la direction nationale. Nous avons l’obligation de diversifier notre offre pour que tout le monde y trouve son compte ». D’après lui, « le produit à grattage Wutiko offre un lot beaucoup plus important (10 millions de F Cfa) que ceux lancés jusque- là ».

Sud Quotidien

Comments

comments










Publicité

Google

Google Adsense